Make your own free website on Tripod.com
 
[fredemmanuel@hotmail.com]


INTERETS
akhenaton
livres
disques
cinema
photo
startrek
tÚlÚ
zanskar
[ MON PHARAON PREFERE ]

  • Je m'intéresse à la civilisation égyptienne, et je me suis pris d'affection pour un jeune pharaon de la XVIIIème dynastie (1375-1350), Akhenaton.

  • Akhenaton, pseudonyme du pharaon Amenophis IV, est le fils d'Amenophis III et de la reine Tiyi, l'époux de Nefertiti (qui signifie « la belle est venue ») et le beau-père de Toutankhamon.

  • Monté sur le trône à l'âge de 15 ans, Akhenaton se battit rapidement une réputation de pharaon fou et mystique.

  • Il se singularise par le fait de penser que le divin, d'un caractère unique, ne peut pas se représenter sur terre. Il est symbolisé par le disque solaire d'Aton, auquel il voue une nouvelle religion (le culte d'Aton) et va même changer son nom d'Amenophis en Akhenaton, c'est-à-dire, « celui qui plait à Aton ».

  • Il prèche alors le culte d'Aton, au grand dam des prêtres, garants du culte d'Amon, qui tentent de lui résister. Akhenaton se fâche alors, exile les prêtres et décide de détruire toutes références à Amon. Tout y passe: temples, tombeaux, statues... Même les objets les plus anodins sont martelés du signe d'Aton.

  • Il déplace la capitale de l'Empire de Thèbes à Tell-el-Amarna, sur les rives du Nil, où il érige un temple grandiose à Aton.

  • Mais la colère des prêtres vient à bout du pharaon mystique: Akhenaton est assassiné. A sa mort, Toutankhmon se réconcilie avec les prêtres et rétablit le culte d'Amon.

  • Bien que pour certains, il passe pour un fanatique, Akhenaton restera le premier roi monothéiste de l'histoire et le premier monarque à avoir remis en question le pouvoir temporel des prêtres. C'est peut- être pour cela que l'anti-clérical primaire que je suis l'aime bien !

mon nom en hiéroglyphe Le cartouche ci-contre, signifie FRED (c'est-à-dire mon prénom) en hiéroglyphes. Il a été "traduit" par

L'Institut d'Orient
15 rue Lacépède
75005 PARIS.

Vu la référence, on peut donc penser que la traduction est correcte !